Comment créer et maintenir des relations saines – Deuxième partie – La règle de 50%

Comme promis, cette semaine nous allons parler d’un autre élément fondamental des relations saines, la règle de 50%.

Toute relation entre deux personnes, qu’elle soit romantique / professionnelle / familiale / conviviale, etc., comprend trois parties: le « moi », le « toi » et le « nous ». La seule façon pour que le « nous » puisse être formé et soutenu est que le « moi » et le « toi » se rencontrent quelque part sur la « distance » qui les sépare.

La règle des 50% stipule que les deux parties doivent couvrir une distance égale et se rencontrer au milieu. Cela pourrait signifier, dans certains cas, des efforts et même des compromis, qui devraient également être partagés entre les deux parties.

Si vous vous demandez pourquoi, il y a plus d’une explication.

Pour commencer, si l’un d’entre eux couvre, disons, 80% du chemin pour rencontrer l’autre, à un moment donné, ils seront fatigués. Ils se verront comme des victimes. Il y aura beaucoup de frustration, de colère et d’amertume causées par des attentes non satisfaites, qui, à leur tour, « empoisonneront » la relation.

Plus souvent qu’autrement, l’individu qui fait beaucoup plus que l’autre pour maintenir la relation ne fait que répéter un modèle appris durant son enfance: « Je ne suis digne d’amour que lorsque je fais des choses pour que les autres m’aiment ». Il est très difficile pour eux de quitter la relation parce que, pour eux, une relation ne peut exister que comme ça, mais je n’entrerai pas dans les détails pour l’instant.

Une autre raison pour laquelle faire beaucoup plus que leur partenaire est malsain pour la relation est qu’en faisant constamment, disons encore, 80% du travail, ils ne laissent qu’une marge de 20% à l’autre. Ils les privent de la possibilité de contribuer à la relation et de grandir. Ils permettent à leur partenaire d’adopter un comportement « paresseux », ce qui peut sembler confortable au début, mais avec des conséquences catastrophiques. Ils se placent sur un piédestal, étant les saints et les puissants, tout en exprimant secrètement que leur partenaire leur est inférieur et qu’ils n’ont rien d’important à offrir à la relation. De plus, si votre partenaire veut réellement faire des choses pour vous, partager et montrer son amour et son engagement dans la relation, il n’y aura pas ou très peu de place pour une telle expression de soi. Cela pourrait aussi être une source de frustration.

Au début de la relation, il est possible qu’une partie doive parcourir plus de distance que l’autre pour la rencontrer. Cela peut être nécessaire pour de diverses raisons (une partie hésite à croire que les intentions de l’autre partie sont honnêtes en raison de son expérience passée, de problèmes de confiance, etc.), mais seulement jusqu’à ce que la relation soit établie et que les deux parties puissent contribuer de manière égale à la relation.

Cela pourrait également être le cas après la formation de la relation, par exemple, lorsque l’un des partenaires traverse une période difficile et que l’autre doit être là pour les aider davantage qu’ils ne devraient normalement le faire. Mais, si cela continue pendant de longues périodes ou s’il est récurrent, il convient de l’analyser et de réexaminer la relation.

Dans l’ensemble, faire plus que 50% des efforts pour maintenir une relation de manière constante et continue ne rend service à personne. Il est profondément malsain et la personne qui soutient une telle relation a besoin d’une aide professionnelle. Ces modèles de comportement révèlent des problèmes plus profonds qui doivent être résolus avant que ces personnes soient capables de former et de maintenir des relations saines.

Lorsque nous décidons de faire notre part, notre 50%, deux choses peuvent arriver. Soit notre partenaire fera son 50% et nous serons dans une relation saine et authentique, soit ils ne feront pas leur juste part et il n’y aura pas de réunion au milieu. Il n’y aura pas de « nous ». Il n’y aura pas de relation.

Quoi qu’il en soit, c’est une situation gagnant gagnant ! Nous sommes soit dans une relation authentique, soit nous ne sommes pas dans une. Nous pouvons alors être disponibles et laisser l’espace à la bonne personne pour entrer dans nos vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *