L’échec n’existe pas !

Inspirée par des clients et les séances, je voudrais parler de l’échec.

Il y q tant de gens qui sont terrifiés à l’idée d’un “échec”. Tant et si bien, qu’ils se sentent paralysés et qu’ils ne font rien pour ne pas échouer.Des gens brillants, des esprits exquis, qui ne font rien ! Ils regardent le monde avancer dans le “confort” de leur inaction. Ils voient d’autres personnes réussir, des gens qui ne sont peut-être même pas aussi talentueux ou charismatiques, et ils se demandent “Comment font-ils ?”.

Quand ils viennent me voir pour chercher du courage pour sortir de leur zone de “confort” et poursuivre leur accomplissement personnel et professionnel, ils parlent de la peur de l’échec et de l’absence de courage alors qu’en fait, ils pourraient contourner ou tromper leur peur en changeant simplement leur vocabulaire.

Le mot échec est un mot si effrayant pour la plupart de gens. À en juger par leurs réactions lorsque nous en parlons, pour eux, cela équivaut à la mort. J’ai vu des clients trembler et avoir presque des crises d’angoisse quand je leur demande de décrire ce qu’est un échec ou quelles pourraient être les conséquences d’un échec. Remarquez que les conséquences ne sont jamais aussi sombres qu’elles les présentent …

Les mots sont porteurs d’énergie. En même temps, les mots que nous utilisons conditionnent notre cerveau.

Cela fait un certain temps maintenant que je me suis rendu compte que le mot échec ne décrit avec précision aucune situation.

L’échec n’existe pas !

L’échec est le sous-produit des attentes. Attentes d’un résultat souhaité qui, dans la plupart des cas, ne dépend pas entièrement de nous.

La science progresse par essais et erreurs, tout comme la vie.

Les scientifiques ont aussi des attentes, mais ils savent que la première fois, ils pourraient ne pas y arriver. Les scientifiques sont curieux de voir le résultat de leurs expériences afin qu’ils puissent utiliser leurs résultats pour aller plus loin la prochaine fois. Chaque fois qu’ils font quelque chose de différent, ils appellent cela une tentative.

C’est pourquoi j’enseigne à mes clients à remplacer le mot échec par le mot tentative.

Parce que, au bout du compte, c’est ce que chaque effort est : une tentative.

La prochaine fois que votre effort ne se déroulera pas comme vous le souhaitez, appelez-le simplement une tentative. Une tentative grâce à laquelle vous avez découvert ce qui ne fonctionne pas et qui vous rappellera de faire les choses différemment la prochaine fois.

Vous pourriez même appeler cela une tentative avant de commencer. Ce serait un excellent rappel de ce qu’est réellement la vie. Pour le type ludique, c’est un terrain de jeu où il peut s’exprimer librement et expérimenter avec les différentes options. Pour le type qui analyse trop, il serait utile de l’appeler un laboratoire, où il peut effectuer des “expériences” et avancer par essais et erreurs.

Êtes-vous prêt pour votre prochaine tentative?

P.S. Le mot tentative implique la curiosité et la volonté d’apprendre. Donc, un autre mot pour “l’échec” pourrait être “une leçon” 😉

Photo by Ian Kim on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *