Quand l’élève est prêt …

Il y a quelques mois, j’ai eu une « épiphanie », qui est pour moi le moment où une « connaissance spirituelle » quitte la tête, descend dans le cœur et devient une expérience. Nous ne pouvons pas l’expliquer avec des mots mais « enfin nous percutons » ! Cela devient notre vérité

Permettez-moi de partager une telle épiphanie avec vous.

Il y a plusieurs années, j’ai lu la phrase:

« Quand l’étudiant est prêt, le maître apparait et, quand l’étudiant est vraiment prêt, le maître disparaît ».

Cela a immédiatement eu du sens ! J’avais passé de nombreuses années à la recherche d’un « maître » capable de m’apprendre et de me montrer la vérité, de me guider vers l’épanouissement personnel. Cette phrase satisfaisait ma logique, qui est une partie intrinsèque de ce que je suis et qui m’a très bien servi dans le passé, mais elle ne soulageait pas ma douleur / frustration / colère, elle ne répondait pas à mes « pourquoi » à chaque fois que mon « maître » disparessait.

A l’époque je ne connaissais pas ce qui est vraiment un maître. Je pensais à tort qu’un maître était une personne éclairée, respectée et adorée par beaucoup, un gourou si vous préférez, qui allait me dire quoi faire dans ma vie pour que je puisse atteindre la paix intérieure.

J’ai changé beaucoup de maîtres en cherchant le développement personnel. Parfois, parce que j’ai consciemment décidé que nous devions nous séparer, car je ne pensais pas qu’ils pourraient m’aider à avancer davantage sur mon chemin et d’autres fois parce que j’avais été « rejetée » par eux. Je sais maintenant qu’ils (ou l’univers) ont sûrement vu que j’avancerais plus vite sans eux, mais j’avais vraiment du mal pour l’accepter à l’époque…

Dernièrement, sans savoir pourquoi, je répétais cette phrase dans ma tête en boucle. « Quand l’élève est prêt, le maître apparait et, quand l’élève est vraiment prêt, le maître disparaît ». Elle restait dans ma tête pendant des heures, jour après jour. En essayant de trouver une explication à cette « obsession », j’ai trouvé une réponse. La raison pour laquelle cette phrase était si présente dans ma vie était pour me préparer, ainsi que mes élèves, pour une éventuelle « rupture ».

Je dis toujours à mes élèves que notre voyage ensemble pourrait se terminer à un moment donné et que nous pourrions nous revoir si c’était dans notre intérêt spirituel mutuel. « Peut-être je devrais être plus explicite » je me suis dit. « Ça doit être ça » j’exclama dans ma tête et continua ma vie.

Curieusement, la phrase n’a pas disparu de mes pensées…

Un jour, j’étais dans le métro et je me suis surprise à penser à ma vie, aux problèmes de santé que j’avais à traiter, à des gens qui m’avaient fait mal. Je me suis dit avec désinvolture: « Ils vont tous disparaître. Ils ne feront plus partie de ma vie. Je leur pardonne. Je me pardonne. Je les remercie et je les libère. » f

À la minute où j’ai « prononcé » mentalement ces mots, ça m’a frappée ! J’ai enfin compris ce que c’est un maitre ! Auparavant, je n’aurais jamais pu imaginer qu’un maître pouvait être un patron exigeant et déraisonnable, un voisin agaçant, un membre de la famille difficile, un obstacle, un problème de santé…

Avec la nouvelle perspective que j’ai acquise au fil des ans, j’ai réalisé que lorsque je cherchais un maître, je cherchais en fait quelqu’un pour faire le travail pour moi… Je voulais « tricher » …

Tout compte fait et grâce à cette « épiphanie » dans le métro, la phrase est « descendue » dans mon cœur, elle est devenue une expérience !

Lorsque nous sommes prêts à faire des changements et à aller de l’avant, le maître (enseignant spirituel / personne difficile / problème) apparaît et lorsque nous faisons tout le travail que nous sommes censés à faire pour évoluer et la leçon est apprise, il disparait.

Je ne dis pas qu’il est facile « d’accueillir » les problèmes ou de « dire au revoir » aux personnes proches de nous. Tout ce que je dis, c’est que nous devrions être reconnaissants d’être en vie. Nous devrions parcourir tous ces « passages » avec sérénité et avec paix de l’esprit au lieu de résister et de ressentir des sentiments d’amertume.

Le choix nous appartient …

* un maître dans ce sens est un enseignant (spirituel) qui peut prendre n’importe quelle forme, de celle d’un vieux sage / philosophe / personnage religieux / orateur / écrivain à un ami / partenaire / conjoint / collègue / enfant / voisin dans nos vies est de nous donner une leçon et nous aider à avancer sur notre chemin de développement personnel.

3 Comments

  1. Marie Piette dit :

    Tu as fait cette “experience” parce que tu t’es “souvenue” que tu étais un être spirituel venue vivre une expérience terrestre !!! 😉

  2. […] que tout arrive pour nous aider à « évoluer » (pour mieux comprendre, lisez mon article « Quand l’élève est prêt ») […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *